Derrière les lauriers
Line Marquis, Baptiste Oberson, Eric Philippoz
Les halles, Porrentruy, mai 2016

On se focalise sur ce qui fait qu'on expose tous les trois ensemble, c'est-à-dire les liens d'amitié artistique qui lient Line à Baptiste, Line à Eric et Baptiste à Eric (eux se connaissent peu mais ont l'air de s'entendre).

On parle de la nécessité de pouvoir étayer le travail artistique et les réflexions sur le quotidien des artistes (la vraie vie quoi!) par des échanges au sein d'une sorte de «famille artistique», c’est-à-dire d'autres artistes qui nous aident à porter un regard sur notre propre travail et vice-versa.

C'est vrai que cette nécessité est d'autant plus indispensable qu’on adhère difficilement à des groupes de pairs, à des styles ou autres vagues de la branchitude, qu’on n’aime pas trop faire causette aux vernissages dans les place-to-be (sauf si on a bu suffisamment de rouge).

Les partages intellectuels/artistiques/sur la vie, se font donc dans cet autre contexte, celui de l'échange face à face. Cet échange donne la mesure: ce qu’on peut dire, ce qu’on peut faire, voir la distance qui nous sépare de nos derniers travaux, ce qui nous sépare de ce que nous voudrions atteindre (et qu’on ne distingue pas encore).

Voilà ce qui servira de liant à cette expo.

Il nous semble que c'est un besoin que partagent beaucoup d'artistes et depuis toujours, alors c'est un peu une thématique en soi, non?

Line, Eric, Baptiste

 

————————————

Avenir / Savonnerie (texte)
une veste (texte)
feuilles pliées